Notre dernière virée

 

DSC_0150

Notre dernière petite balade nous a ramenés ,une fois de plus vers la plaine de la Pendjarie. Inutile de vous rappeler qu’il s’agit d’une réserve animalière située au nord du Bénin….

Nous avons quitté Lomé tôt le matin du dimanche 20 décembre et sommes allés récupérer au passage nos clients et amis avant de tracer la route vers le nord du Togo.

DSC_0006

La route, après quelques gros travaux, a retrouvé un état d’une bonne qualité, ce qui nous a permis de rejoindre Kara sans trop de difficultés. Nous nous sommes même permis de faire une longue halte à Aktapamé (plus exactement à 50 kms plus au nord) pour la pause déjeuner.

Nous sommes arrivés à Kara, capitale du nord Togo et fief de la famille présidentielle, en fin d’après midi, ce qui nous a permis de prendre tranquillement l’apéro sur la terrasse de l’hotel « La Concorde ». Cet hotel est celui dans lequel j’amène tous mes clients. (j’ai des prix spéciaux Damien…..)

Kara
Kara

 

Kara

 

Le lendemain matin, après petit déj, nous avons filé directement sur la Pendjarie. Passage de frontière facile à Ouaké, entrée au Bénin.

Après quelques heures de route et de pistes, nous sommes entrés dans la réserve en début d’après midi.

Je dois dire que ce n’est pas la meilleure heure pour rencontrer les animaux. Il fait chaud. Ils font la sieste et ne réapparaissent qu’en fin de journée.

Donc, juste quelques singes et autres antilopes. Ah oui, un hyppo.

Quand le jour a commencé à décliner, les clients m’ont demandé de les amener au campement. J’ai eu beau leur dire qu’ils allaient rater le meilleur, ils n’en ont pas démordu.. ce sont eux qui décident … Donc, juste après les avoir déposés au campement, Sophie , Karim (mon ami et guide attitré depuis 7 années maintenant) et moi-même sommes repartis pour loger un peu plus loin. (c’est une autre histoire)

Sur le chemin , à la tombée de la nuit, Karim m’attrappe le bras et me dit: « lion!!! ». Je gare immédiatement la voiture et nous sortons du véhicule avec attention.

La lionne était en chasse. Une aubaine!!! Moment rare…. Elle nous a totalement ignorés (une dizaine de mètres de nous). Mais elle ne parraissait pas très sûre d’elle . Elle a fini par disparaitre dans les herbes hautes et sèches. Et à l’endroit précis où elle est entrée , deux énormes phacochères, armés d’énormes défenses sont sortis de la brousse.

Nous avons vite compris qu’elle n’avait pas pris le risque de s’attaquer à ces proies un peu grosses pour une lionne seule!!

 

Bref!!

Malheureusement pour nos clients, ils n’auront pas la chance, le lendemain de surprendre ou tout simplement voir le lion. Fort heureusement, ils auront tout de même la chance de voir d’autres animaux, dont celui pour qui tout le monde se déplace, j’ai cité l’éléphant!!

 

3 réflexions au sujet de « Notre dernière virée »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *